Réforme des retraites : pour un système universel, plus solidaire et plus protecteur

Réforme des retraites : pour un système universel, plus solidaire et plus protecteur

Vous avez été nombreux et nombreuses, aux quatre coins de la France, à participer à la mobilisation contre la réforme des retraites aujourd’hui.

J’entends et je comprends les interrogations et les peurs. Peur de devoir travailler jusque 70. Peur de voir votre pension diminuer. Ces peurs sont légitimes quand, face à nos interrogations, on ne nous répond pas clairement.

La réponse du Gouvernement, n’est pas audible car elle intervient dans un contexte de négociations. Car, oui, les concertations sont encore en cours, et rien n’est tranché définitivement. Si ce ne sont les grands principes qui gouvernent cette réforme et qui nous rassemblent tou.te.s.

Je veux parler d’un système par répartition et non par capitalisation. Les actif.ve.s continueront à payer pour les retraité.e.s.

Je veux parler d’un système universel, où les droits seront les mêmes pour tou.te.s en remplacement des 42 régimes de retraites existants. Construit sur des logiques de statuts professionnels qui n’ont – aujourd’hui – plus la pertinence qu’elles avaient en 1945, notre système de retraites multiplie les règles et les exceptions.

Je veux parler également d’un système plus solidaire, qui protègera mieux les Français.es, en garantissant une pension minimale et en prenant mieux en compte la pénibilité. Je veux redire à cet égard que le système par répartition, où est maintenu.

Je veux parler enfin d’un système mieux adapté aux réalités sociales et du travail d’aujourd’hui. Notre modèle de carrière monolithique a évolué et a laissé place à d’autres formes d’emploi (auto-entrepreneur.e.s, professionnel.le.s indépendant.e.s, etc).

Et bien sûr, je veux parler d’un système qui protège davantage les femmes. Nous ne pouvons nous satisfaire d’un écart de 42% entre les pensions des femmes et celles des hommes, alors même que la différence de rémunération est de 23%. Notre système de retraites n’est pas seulement un miroir des inégalités professionnelles, il les aggrave.

Le projet de loi sera présenté au début de l’année 2020. J’organiserai à ce moment-là des temps d’échange, pour vous permettre de vous exprimer sur le sujet.