Agenda

Mes dernières actualités

Mes dernières interventions

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

🏛 Loi "Sécurité globale", pourquoi j'ai voté contre (communiqué)


L’Assemblée a adopté, ce mardi 24 novembre lors d’un vote solennel, la proposition de loi Sécurité globale. 


Comme d’autres député.e.s du collectif Groupe Écologie - Démocratie - Solidarité j’ai voté, en pleine conscience, contre ce texte.



Celui-ci en effet consacre une logique confrontationnelle du maintien de l’ordre et ouvre la voie à un transfert des missions régaliennes de l’Etat vers le privé, à un recours excessif et non encadré aux technologies de surveillance de la population, et menace la liberté d’expression et la protection de la vie privée de nos concitoyen.ne.s.

La majorité parlementaire et le Gouvernement ont, par exemple, largement ignoré les amendements visant à encadrer les conditions d’utilisation des caméras piétons - contrevenant ainsi aux recommandations de la CNIL -, tout comme ils ont choisi d’ignorer les multiples alertes relatives à l’article 24 exprimées par la Défenseure des Droits, les Nations Unies, la Commission nationale consultative des Droits de l’Homme et plusieurs sociétés de journalistes .

Cette loi ne permettra pas de réparer le lien entre la Police et nos concitoyen.ne.s et ne permettra pas, non plus, de mieux protéger les policiers.


Elle inaugure, au contraire, une vision de la société ou la surveillance de masse devient la norme.
... Plus d'infoMoins d'info

🏛 Loi Sécurité globale, pourquoi jai voté contre (communiqué)


L’Assemblée a adopté, ce mardi 24 novembre lors d’un vote solennel, la proposition de loi Sécurité globale. 


Comme d’autres député.e.s du collectif Groupe Écologie - Démocratie - Solidarité j’ai voté, en pleine conscience, contre ce texte.



Celui-ci en effet consacre une logique confrontationnelle du maintien de l’ordre et ouvre la voie à un transfert des missions régaliennes de l’Etat vers le privé, à un recours excessif et non encadré aux technologies de surveillance de la population, et menace la liberté d’expression et la protection de la vie privée de nos concitoyen.ne.s.

La majorité parlementaire et le Gouvernement ont, par exemple, largement ignoré les amendements visant à encadrer les conditions d’utilisation des caméras piétons - contrevenant ainsi aux recommandations de la CNIL -, tout comme ils ont choisi d’ignorer les multiples alertes relatives à l’article 24 exprimées par la Défenseure des Droits, les Nations Unies, la Commission nationale consultative des Droits de l’Homme et plusieurs sociétés de journalistes . 

Cette loi ne permettra pas de réparer le lien entre la Police et nos concitoyen.ne.s et ne permettra pas, non plus, de mieux protéger les policiers.


Elle inaugure, au contraire, une vision de la société ou la surveillance de masse devient la norme.Image attachment

Comment on Facebook

Donc le citoyen lambda a le droit à la protection de sa vie privée et de son droit à l'image, mais pour toi le fonctionnaire de police ou le gendarme ne doit pas avoir ce même droit ? Je ne sais pas je trouve ça bizarre ! C'est plus le fait que jusque là ou a le droit de diffuser des images de policiers sans leur demander leur consentement qui me semble aberrant. 🤔

Bien. La démocratie était déjà très mal en point depuis 2005 nous avions vote non mais le gouvernement a dit oui parce que c'est qu'on n'avait pas compris et faut faire de la pédagogie.... Je nous souhaite la bienvenue en dictature... Fallait essayer d'après macron. Je vous avez dit que ça sentait la peste brune... Je suis écoeurée que mon pays soit comme cela !!!!!

Je salue votre geste, et espère que nous en verrons d'autres. Au fait, vous avez validé les coupes budgétaires dans les hôpitaux avec le le projet de loi sur le budget 2021 ?

Merci

Bravo pour cette prise de position hélas peu soutenue

Bravo Mme Albane Gaillot

👍👏

View more comments

Mes permanences hebdomadaires

Vous avez une question ?

Restons en contact

Vous souhaitez recevoir mes actualités et celles de notre circonscription du Val-de-Marne ?
Inscrivez votre adresse email ci-dessous.